Publié le 31 Mai 2015

En ce moment, les publications tournent autour des desserts aux fruits rouges sur ce blog. Je n'y suis pour rien, c'est la pleine saison !! :-) Et puis, c'est sympa une recette de jolie tarte pour la fête des mamans, non ?

Cette fois-ci je vous propose un mariage très réussi entre de belles fraises et framboises et le côté acidulé du lemon curd, une vraie réussite !

Tarte aux fruits rouges et au citron

La recette de lemon curd provient de chez Audinette.

Pour 1 grand pot de lemon curd

  • 3 citrons jaunes bio ou non traités après récolte
  • 150 g de sucre fin
  • 3 œufs entiers
  • 1 c à s de fécule de maïs

Prélever le zeste d'un des citrons puis presser les trois (ce qui représente environ 15 cl de jus de citron). Verser le jus dans un cul de poule puis ajouter le sucre et fouetter le tout. Ajouter ensuite les 3 œufs et saupoudrer de fécule.

Placer le cul de poule sur une casserole d'eau bouillante à petit feu et mélanger sans s'arrêter à l'aide d'une cuillère en bois. Continuer de mélanger jusqu'à ce que la crème épaississe (environ 10 minutes).

Verser dans un bocal en verre et laisser refroidir avant de le conserver au réfrigérateur.

Pour la tarte

  • 1 pâte sablée
  • 1/2 pot de lemon curd
  • 250 g de fraises
  • 200 g de framboises

Préchauffer le four à 180°C, foncer le moule à tarte avec la pâte, piquer le fond à l'aide d'une fourchette, la recouvrir d'une feuille de papier sulfurisé puis la lester avec de gros haricots blancs. Cuire la pâte à blanc une dizaine de minutes, les bords doivent commencer à dorer. retirer les haricots blancs et la feuille de papier sulfurisé puis remettre au four quelques minutes.

Sortir la pâte du four et la laisser refroidir.

Au moment de servir, recouvrir généreusement le fond de tarte de lemon curd. Laver et équeuter les fraises, les essuyer puis les couper en 2 et décorer la tarte avec les fraises et les framboises à votre guise.

Elle est prête à servir. Bonne fête à toutes les mamans !

Voir les commentaires

Rédigé par Caouete

Publié dans #Tartes, #Framboises, #Fraises

Repost0

Publié le 20 Mai 2015

Le week-end dernier, j'avais des blancs d’œuf qui traînaient dans le réfrigérateur ainsi que de magnifiques fraises de la cueillette. J'ai donc eu envie de faire une pavlova, un de mes desserts préférés.

Ce dessert est un véritable épate belle-mère ! En effet, il présente merveilleusement bien alors qu'il ne nécessite aucune grande technique pâtissière. Il suffit juste de savoir réaliser des meringues. Et si vous suivez ma recette à la lettre, il n'y aura aucun souci !

Ce dessert est vraiment top car il allie une meringue crousti-fondante à une crème coco chantilly très subtile ainsi que des fruits frais, un DÉLICE !!

En fait, j'ai réalisé des mini pavlova individuelles, c'est plus joli et beaucoup plus présentable pour vos invités. L'inconvénient d'une grande pavlova : une fois qu'on la découpe, elle est beaucoup moins jolie!

Pavlova fraises, myrtilles et crème de coco {sans gluten ni lactose}

Pour 4 pavlovas individuelles

  • 2 blancs d'oeuf à température ambiante
  • 100 g de sucre semoule
  • 20 cl de crème de coco bien froide
  • quelques belles fraises
  • 2 poignées de myrtilles
  • quelques feuilles de menthe
  • 2 c à s de sirop d'agave

Préparer les nids de meringue : pour cela, battre les blancs d'oeuf (à température ambiante) jusqu'à ce qu'ils soient mousseux. Puis ajouter 1/3 du sucre en pluie en continuant à battre. Augmenter la vitesse, continuer à battre puis ajouter un deuxième tiers de sucre. Battre à vitesse maximale pendant quelques minutes puis serrer les blancs d'oeuf avec le sucre restant ajouté en pluie fine. Terminer de battre, ils doivent former des becs d'oiseau et être bien brillants.

Ensuite, transférer les oeufs en neige dans une poche à douille munie d'une large douille et réaliser sur une feuille de papier sulfurisé les 4 nids. Ce sont des ronds avec l'extérieur plus élevé afin d'y déposer la crème chantilly.

Enfourner pour 1 h et demie de cuisson dans un four chauffé à 90°C. Mon secret pour qu'elles sèchent bien : les laisser refroidir pendant 1 h de plus dans le four éteint. Je ne les sors que quand le four est froid.

Au moment de servir, battre la crème de coco bien froide au batteur électrique. Ajouter le sirop d'agave. Remplir les nids avec la crème de coco puis les décorer avec les fraises coupées en quartiers ainsi que les myrtilles. Décorer avec les feuilles de menthe. Déguster sans plus attendre.

Alors, ça en jette, non ? Et c'est divin !

Pavlova fraises, myrtilles et crème de coco {sans gluten ni lactose}

Voir les commentaires

Rédigé par Caouete

Publié dans #Desserts, #Fraises

Repost0

Publié le 14 Mai 2015

ou comment remplacer la crème pâtissière par une délicieuse crème à base de coco et d'amandes.

Cette année, nous aurons des tonnes de framboises dans le jardin, dixit les enfants. Sauf que pour le moment, elles sont à l'état de fleurs... L'autre jour, j'ai vu une magnifique barquette de framboises au supermarché, et j'ai craqué !

Je me suis inspirée de la recette de Vanessa Pouzet pour réaliser de délicieuses tartelettes avec une recette de pâte sucrée qui sort de celles de la pâtisserie classique. Et ce n'en est pas pour le moins délicieux, les enfants ont adoré. Pour eux, j'ai complété la garniture avec un peu de crème chantilly !

Tartelette aux framboises {sans lactose}...

Pour 6 belles tartelettes

La pâte :

  • 75 g de farine de riz complète
  • 75 g de farine de blé semi-complète
  • 40 g de poudre d'amandes
  • 2 c à s d'huile vierge de coco
  • 50 g de sucre de canne
  • 60 g de purée d'amandes complètes
  • 5 c à s d'eau
  • 1 œuf battu
  • 1 pincée de sel

Dans un cul-de-poule, mélanger le sucre, le sel, la purée d'amandes et l'huile de coco préalablement fondue 10 secondes au micro-ondes. Ajouter les 2 farines et l’œuf puis mélanger en ajoutant progressivement l'eau. Il vous en faudra peut-être un petit peu plus ou un petit peu moins, c'est à voir en fonction de la consistance.

Etaler la pâte obtenue entre 2 feuilles de papier cuisson (pas trop finement) puis réserver au réfrigérateur.

Pendant ce temps, préparer la crème amandes coco sans lactose.

Pour la crème :

  • 1 gros œuf de ferme
  • 75 g de sucre de canne
  • 35 g de noix de coco en poudre
  • 30 g de poudre d'amandes
  • 45 g de purée d'amandes complètes
  • 1 bouchon de rhum

Battre l’œuf avec le sucre puis ajouter la purée d'amandes, les poudres et le rhum.

Sortir la pâte du réfrigérateur, à l'aide d'un emporte-pièce, découper 6 ronds de la taille du moule à tarte en silicone. Bien aplatir la pâte dedans. Préchauffer le four à 180°C (th.6).

A l'aide d'une cuillère à soupe, étaler la crème au fond des tartelettes puis enfourner pour une quinzaine de minutes de cuisson suivant la taille de vos tartelettes.

Laisser refroidir puis disposer les framboises dessus et décorer avec des feuilles de menthe.

Il ne reste plus qu'à se régaler

Voir les commentaires

Rédigé par Caouete

Publié dans #Tartes, #Framboises

Repost0

Publié le 8 Mai 2015

Je résumerai notre week-end de 3 jours à l'abbaye de Fontevraud en 3 mots : luxe, calme et volupté. Nous souhaitions passer un moment détente à 2, sans les enfants et ce lieu a entièrement répondu à nos attentes.

L'abbaye Notre-Dame de Fontevraud est située dans le Maine et Loire entre Chinon et Saumur, des régions viticoles bien connues.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

L'année dernière, le prieuré Saint-Lazare, jadis dédié au repos des religieuses, a été entièrement restauré et transformé en un restaurant, bar et hôtel quatre étoiles. Le mariage du moderne dans des bâtiments de presque mille ans est vraiment très réussi, on se plonge tout de suite dans l'ambiance.

Nous avions réservé le grand menu avec les vins en accord.

Nous avons choisi de prendre l'apéritif dans l'iBar, un bar résolument moderne dans la vieille chapelle restaurée, un vrai bijou ! Nous avons adoré ce mélange de l'ultra-moderne (les tables sont des tablettes géantes interactives !) dans un monument ayant traversé les siècles.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Ce bar étant un bar à bulles, l’apéritif proposé était forcément à base de Saumur pétillant agrémenté d'un kumqat confit et de sirop d'épices. Il était accompagné d'une madeleine à la sauge et au miel de l'abbaye. Nous en profitons pour siroter notre verre en jouant une partie d'échecs numérique sur la table.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Nous n'avons malheureusement pas le temps de terminer notre partie car nous sommes attendus au restaurant, un serveur nous emmène dans la salle de restaurant autour du cloître en nous faisant visiter les cuisines du chef Thibaut Ruggeri.

Nous avons la chance d'être placés sur une petite table donnant directement sur le cloître. Le repas peut commencer.

Je tiens à préciser un détail qui m'a frappée dans l'iBar et dans le restaurant. Afin de garder l'ambiance propre à l'abbaye, il n'y a pas de fond musical. Un silence règne dans ces lieux, c'est magique, c'est vraiment ce qu'il nous fallait !

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Le repas commence avec le rituel de l'abbaye : pain sec et eau. Ce rituel a bien sûr évolué et on nous a proposé une soupe froide d'asperges vertes accompagnée d'une tuile aux amandes.

Le chef nous a d'abord proposé, en première entrée, la révolution de printemps. Il s'agissait d'une entrée végétarienne. Plusieurs cercles d’artichaut décorent l'assiette, entre ces cercles est déposé un coulis de betteraves rouges, une quenelle de glace au fromage de chèvre (que je me suis empressée de donner à Mr Caouète :--). En fait, je voulais tellement me débarrasser de cette glace (je déteste le chèvre) que je me suis pressée pour prendre la photo qui est floue !!

Sur cette révolution sont déposées des légumes de printemps (betteraves, radis, asperges...). Un délice végétarien pour commencer, accompagné d'un verre de Chenin blanc (AOC Saumur blanc) les Fresnettes du château de Targé.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Arrive ensuite la deuxième entrée : la truite fario en imprimé baroque, une merveille visuelle.

Un relief scintillant a été imprimé sur la truite fumée, c'est juste sublime ! Elle est entourée par de très fines particules de pain grillé et est accompagnée d'un montage à base de blinis, tagliatelles de concombre et sauce au wasabi. J'en salive encore !

Ce plat était accompagné d'un verre de Sancerre (les Chasseignes, domaine Fouassier).

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Le poisson servi ce soir-là sera du bar complètement zébré d'encornet, ces 2 ingrédients étant finement associés à du chorizo et à une émulsion parfumée à l'ail.

Le sommelier a choisi d'accompagner ce plat de poisson d'un verre de vin rouge, un Anjou Villages Brissac de J-Y A Lebreton domaine des Rochelles "la croix de mission". Ce vin nous a tellement plu qu'en rentrant chez nous, nous avons fait un petit détour pour acheter quelques bouteilles.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Afin de marquer une petite pause, le chef a revisité la religieuse en nous proposant une religieuse glacée à base de sorbet au radis, zestes de citron et pomme tapée, une spécialité de la région. J'ai adoré cette petite religieuse girly sur sa très jolie assiette.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Ensuite, le chef nous propose le bœuf rouge des prés dans un bouillon bergamote. Je suis aux anges car j'adore la bergamote, cet agrume qui parfume le thé earl grey.

Ce plat de viande était à tomber ! En effet, la cuisson du bœuf était juste parfaite. Il baignait dans un bouillon très parfumé à la bergamote et était accompagné de céleri, carotte, petits oignons et asperge verte. Seul bémol : une plus grande pièce de bœuf aurait été appréciée !

Un verre de Chinon domaine de le la Noblaie était proposé.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Arrive ensuite le large choix de fromages auquel je n'ai évidemment pas goûté, j'ai préféré me réserver pour les 2 desserts qui ont été précédés d'une petite surprise sucrée à base de sorbet à la rose, pomme tapée et meringue : quelques délicates bouchées avant de s'attaquer aux desserts...

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Le premier dessert s'intitule de la sorte : un peu de douceur sans beurre, ni crème.

A la lecture du menu, quand nous avons réservé le restaurant, j'étais ravie car ayant supprimé les produis laitiers de mon alimentation depuis environ 1 an, ce dessert ne pouvait que me convenir...

Je me demandais bien ce que le chef nous allait nous concocter et je n'ai pas été déçue du voyage : un dessert à base de quinoa, de fraises crues ou en sorbet, de purée de pruneaux, de mousse de lait (il y avait quand même du lait, tant pis !) et de meringues. Ecrit sur papier, cette association peut paraître étrange mais cela marche très bien et c'était très gourmand !!

Pour les desserts, nous avions le choix entre un verre de Coteaux du Layon et un Saumur cuvée flamme brut de Gratien & Meyer.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

Il nous restait encore un tout petit peu de place après ce voyage gastronomique en pays de Loire et malheureusement nous n'avons pas du tout accroché au deuxième dessert ! La présentation était jolie mais le goût n'était pas au rendez-vous. L'association citron jaune et olive noire nous a complètement déplu ! Nous n'avons même pas terminé nos assiettes. J'étais triste car je suis plutôt bec sucré que salé mais je garde quand même un excellent souvenir de cette soirée mémorable qui s'est terminée par la dégustation d'un jus d'herbes aromatisé avec du miel issu des ruches de l'abbaye.

Un week-end magique et gourmand à l'abbaye de Fontevraud

La suite de notre séjour dans un prochain article..

Voir les commentaires

Rédigé par Caouete

Publié dans #Voyage, #Restaurants

Repost0