Restaurant l'U.NI à Nantes

Publié le 12 Mars 2017

Je vous présente mon dernier coup de coeur du moment, en même temps, cela faisait 2 ans que je souhaitais aller goûter la cuisine de Nicolas Guiet, l'ancien second de la Mare aux Oiseaux. Un conseil, téléphonez au moins 10 jours à l'avance car ce restaurant affiche complet tous les soirs !

J'avais lu que l'U.ni était l'une des meilleures tables de Nantes, et je dois vous avouer, nous n'avons pas du tout été déçus !

Vous venez découvrir avec nous cette belle maison au décor raffiné ?

Nous avions choisi le menu en 4 temps (entrée, poisson, viande et dessert pour 41 €). Vous vous laissez guider par le chef, vous signalez simplement quelles sont vos intolérances, allergies ou difficultés avec l'un ou l'autre produit et le chef vous concocte un délice pour vos papilles, allez, c'est parti !

 

Nous avons d'abord eu en amuse-bouches, des fins crackers au blé noir à tremper dans un dips aux cocos de Vendée, très savoureux et plein de saveurs. Cela vous met vraiment en bouche...

Puis un bouillon végétal extrêmement parfumé servi à la japonaise dans un très beau petit bol, j'adore !

En entrée, une très belle présentation de morceaux de rouget snackés sur la peau avec des morceaux de poulpe, un gressin fait en pain pita, une sauce excellente à mi-chemin entre une sauce hollandaise et... je ne sais plus, mais à saucer avec du bon pain, c'était divin ! Le poisson était accompagné d'un tiramisu à la mâche, tranche de radis noir et éclats de noisettes, tout ce que j'adore !

 

J'avais lu dans "les Tables de Nantes" éditions 2016 qu'il magnifiait de plus en plus le végétal. Je partage entièrement cet avis. Moi-même qui me tourne de plus en plus vers une cuisine végétale, cette sensation de mâche au sein du tiramisu était parfaite !

Restaurant l'U.NI à Nantes

Pour le plat de poisson, il s'agissait d'un morceau de cabillaud cuit à basse température, ce qui lui conférait une texture très moelleuse, assez déconcertante, accompagné de betterave en plusieurs déclinaisons : crue, cuite, en compotée limite gelée. Le tout était accompagné de fregola sarda (petites pâtes sardes sphériques) et d'une émulsion passion estragon, un mélange assez improbable, c'était juste sublime !

Restaurant l'U.NI à Nantes

Vint ensuite le plat de viande avec un morceau de Pata Negra chaud cuit un peu comme un magret de canard accompagné d'une brunoise de salsifis et persil racine, lamelles de champignons et d'une sauce barbecue et à la sauce soja, quenelles de purée de céleri et de piquillos. J'ai moins apprécié les quenelles de purée, par contre, ce pata negra cuit à la perfection m'a réconciliée avec la viande...

Restaurant l'U.NI à Nantes

Nous avons terminé le repas avec un Paris-Brest revisité. Dans ce dessert, le chef a travaillé la pomme de plusieurs façons. J'adore les desserts où l'on travaille le fruit de plusieurs façons (voir ici).

Le chou était rempli de crème à la pomme et aux cranberries. Par dessus, il y avait un espuma pomme caramel sur lequel étaient disposées de fines lamelles de pomme granny.

Une belle quenelle de glace au caramel, une compotée de pommes, une tuile caramel au blé noir et une délicieuse gelée de pommes acidulées à peine sucrée pour terminer la description de l'assiette...

 

Restaurant l'U.NI à Nantes

En mignardises, des financiers aux berlingots nantais, nous avions hésité pour le menu en 5 plats mais cela aurait été de trop !

Bref, vous l'aurez compris, nous avons été conquis et nous n'attendrons pas 2 ans pour y retourner...

Petit plus non négligeable, le service est très professionnel et le chef vient vous saluer lors de votre départ et vous pouvez discuter avec lui.

Rédigé par Caouete

Publié dans #Restaurants

Repost 0
Commenter cet article